Contact presse

KBZ Corporate pour l’Université Paris-Dauphine

Nancy Eichinger
neichinger@kbzcorporate.com
06 09 76 88 82

Karine Zimeray
kzimeray@kbzcorporate.com
06 09 15 65 14

du 23 au 29 mars 2018

30 mars 18

A la Une

Le directeur de la formation continue de Sciences-Po Paris Nicolas Péjout va prendre la direction générale de l’Université Paris-Dauphine que préside Isabelle Huault depuis décembre 2015 le 14 mai prochain. Sa mission : assister l'équipe présidentielle dans les orientations stratégiques de Paris-Dauphine.
(La Lettre A, 23/03/2018 ; Le Figaro, 24-25/03/2018 ; Correspondance économique, 26/03/2018)

Université Paris-Dauphine

A l’occasion du "Plan étudiants" proposé par la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal, Laurent Batsch, président de la fondation Paris-Dauphine, estime qu'il faut adapter l'offre universitaire à la diversité des profils avec, par exemple, la multiplication des licences professionnalisantes. Il indique qu’ainsi, les bacheliers pourraient être orientés différemment avec une place pour chacun, en dehors du dualisme actuel (sélection d’un côté pour certaines filières, porte grande ouverte de l’autre à l’université). Ces "licences de métiers" auraient vocation à déboucher sur un emploi, car tel n’est pas le cas des licences classiques à l’heure actuelle. Par ailleurs, il estime qu’il est temps de reconnaître aux universités le droit de mettre en place des "licences prépas" qui préparent aux masters ou aux concours.
(L’Opinion, 27/03/2018)

Créée au lendemain de mai 1968, l’Université Paris-Dauphine a donné le coup d’envoi d’un nouveau type d’établissements universitaires, ancrés dans la recherche, mais faisant la part belle à la pluridisciplinarité et aux liens avec les milieux socio-économiques et s’autorisant la sélection. "Le modèle dauphinois a des spécificités par rapport aux universités : la sélection, les cours en petits groupes, des droits d’inscription plus élevés...". En France, Paris-Dauphine peut paraître singulière. Pourtant, elle se rapproche d’une "business school" universitaire telle qu’on en trouve outre-Atlantique et outre-Manche. Classé grand établissement depuis 2004, Paris-Dauphine privilégie les études pluridisciplinaires. Son excellence académique est reconnue : au classement de Shanghai, elle figure ainsi au 34e rang mondial (et au 4e rang français) en mathématiques.
(www.lemonde.fr, 28/03)

La haute fonction publique aurait tout intérêt à davantage s’appuyer sur les universités, souligne en substance la présidente de l’Université Paris-Dauphine Isabelle Huault, qui évoque pour Acteurs publics la "House of Public Affairs" lancée l’année dernière par son établissement. Isabelle Huault défend l’idée d’un rapprochement des mondes universitaire et administratif. Selon elle, la connaissance du secteur public relève sans conteste des sciences des organisations et de la décision à travers plusieurs disciplines académiques, certaines étant des axes de recherche propres aux six grands laboratoires à Paris-Dauphine. "Fidèle à sa marque de fabrique, l’Université Paris-Dauphine n’a donc pas hésité à innover en créant un pôle d’excellence en affaires publiques, la House of Public Affairs (HPA), transversal à l’ensemble de ces centres de recherche mais aussi aux diverses formations, initiales et continues, liées au secteur public. Notre HPA rassemble, rend visibles et fait fructifier ces diverses initiatives", explique-t-elle.
(www.acteurspublics.com, 28/03)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

La Croix s’interroge sur les règles régissant les relations commerciales. Marc Siroen, professeur à l’Université Paris-Dauphine, rappelle qu’un Etat a toujours la possibilité de relever ses tarifs douaniers s'il estime que son partenaire pratique une politique de dumping.
(La Croix, 23/03/2018)

El Mouhoub Mouhoud, professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine débat avec d’autres invités des enjeux des élections présidentielles en Egypte.
(France Culture, 24/03/2018)

France Charruyer, enseignante à l’Université Paris-Dauphine et spécialiste de la protection des données personnelles, explique en quoi consistera l’entrée en vigueur le 25 mai prochain du Règlement Général pour la Protection des données.
(franceinfo, 26/03/2018)

Etudiants et Alumni de Paris-Dauphine

Le nouveau directeur de la Caisse des Dépôts Éric Lombard a mis en place une direction resserrée autour de neuf personnes, parmi lesquelles Virginie Chapron-du-Jeu, 56 ans titulaire notamment d’une maîtrise de gestion financière à l’Université Paris-Dauphine. Elle devient directrice des finances.
(Les Echos Executives, 26/03/2018 ; Le Point, 29/03/2018)