Contact presse

Cécile Trunet-Favre
Directrice de la Communication et de la Marque
+ (33)1 44 05 47 54
cecile.trunet-favre@dauphine.fr

du 15 au 21 décembre 2017

21 décembre 17

Chaires d’enseignement et de recherche

Christian de Perthuis, fondateur de la chaire "Economie du climat" à l’Université Paris-Dauphine dresse le bilan dans Les Echos du One Planet Summit. Intervenant juste après la COP23, où aucun progrès n'a été enregistré en la matière, "il pouvait apparaître comme une session de rattrapage", selon lui. Tel n'a pas été le cas : aucune décision engageant les gouvernements n'a été annoncée. Ce désinvestissement du politique "a été comblé par une débauche de déclarations émanant du secteur financier, dont la majorité ne fait que rappeler des engagements déjà pris", déplore-t-il.
(Les Echos, 18/12)

Depuis sa création en 2004, la tarification à l'activité est devenue le mode de financement prédominant à l'hôpital. Elle représente deux tiers des recettes. Mais les effets pervers de ce système sont critiqués, si bien qu'Emmanuel Macron a promis de plafonner la tarification à l'activité à 50 % des ressources hospitalières. "Pour un infarctus du myocarde sans complication, vous obtenez telle somme, indépendamment de la durée d'hospitalisation", explique Brigitte Dormont, titulaire de la chaire santé à l'université Paris-Dauphine. L'établissement a intérêt à réduire ses coûts pour empocher la marge et à multiplier les actes.
(Les Echos, 19/12)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

Depuis plusieurs mois, l’industrie tricolore recrée des sites sur tout le territoire. 51 nouvelles usines ont démarré leur production cette année, selon les chiffres d’Usine Nouvelle. Néanmoins, "les signaux restent encore faibles. L’industrie aura besoin de dix ans pour se reconstruire", tempère Bruno Grandjean, le président de la Fédération des industries mécaniques (FIM). L’amélioration reste de fait fragile. "L’industrie cesse de décliner en partie parce que les délocalisations ont freiné. Mais elle ne regagne pas de terrain pour autant", nuance El Mouhoub Mouhoud, professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine. (www.usinenouvelle.com, 19/12)

AlphaZero de la société britannique DeepMind a éreinté Stockfish, champion du monde des programmes d'échecs 2016 et très supérieur à n'importe quel champion humain. Pour ce faire, AlphaZero a utilisé ce que les informaticiens appellent "l"apprentissage par renforcement". Comme l’explique Tristan Cazeneuve, professeur d'intelligence artificielle au Lamsade (CNRS/Université Paris-Dauphine) et spécialiste des jeux, "cette approche fournit une évaluation très précise et permet d'explorer les coups les plus intéressants".
(Le Monde Science & Médecine, 20/12)

Organisations patronales et de salariés se retrouvent au siège du Medef jeudi 21 décembre pour ouvrir une négociation sur de nouveaux critères afin de définir la fonction de cadre dans une entreprise. "Cette négociation peut conduire à modifier les catégories avec lesquelles on se représente le monde du travail et qui servent à définir et à institutionnaliser les hiérarchies salariales", relève Arnaud Mias, sociologue et professeur à l’Université Paris-Dauphine. L'idée est de profiter de l'occasion pour dépoussiérer un accord national interprofessionnel datant de 1983 afin de tenir compte des évolutions, notamment liées au numérique.
(Le Monde, 21/12)