Contact presse

Cécile Trunet-Favre
Directrice de la Communication et de la Marque
+ (33)1 44 05 47 54
cecile.trunet-favre@dauphine.fr

du 02 au 08 juin 2017

8 juin 17

Université Paris-Dauphine

L’Association des Journalistes d’Information sur les Religions a décerné le prix religions/jeunes journalistes, destinés aux étudiants en écoles de journalisme. Si elle vise à intéresser les futurs journalistes aux questions religieuses, l‘initiative cherche surtout à interpeller les écoles, qui font majoritairement l’impasse sur le sujet. "Nous n'avons pas de cours spécifique sur le sujet", reconnaît sans détour Pascale Cherrier, responsable de la formation en alternance à l’IPJ de l’Université Paris-Dauphine. "En revanche, il y a depuis quelques années des questions sur les religions lors de l'épreuve de culture générale du concours d'admission, ce qui n'existait pas avant". Cette place, pour le moins marginale, explique sans doute le manque de savoir-faire des jeunes journalistes lorsqu'ils sont confrontés à des sujets religieux.
(La Croix, 07/06)

Chaires d’enseignement et de recherche

Les aides d'État sont-elles un outil de politique publique efficace ? C'est la pertinente question soulevée par le Club des régulateurs (Fondation Paris-Dauphine) qui a invité le 30 mars dernier les plus éminents experts à débattre des perspectives de rationalisation et d'optimisation de la réglementation des aides d'État. Il en ressort une synthèse mettant en exergue le levier que représentent les aides d'État en termes d'aménagement du territoire ou d'énergie/climat à l'heure de la décarbonisation et des enjeux de sécurité de l'approvisionnement.
(www.actualitesdudroit.fr, 07/06)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

La visite de Vladimir Poutine en France a suscité de nombreux espoirs parmi les agriculteurs : la levée de l'embargo imposé par la Russie en représailles des sanctions internationales. Il frappe depuis août 2014 un grand nombre de produits alimentaires : le porc, les produits laitiers et la plupart des fruits et légumes en provenance notamment de l'Union européenne et donc de la France. Un manque à gagner estimé à 8,1 milliards d'euros. "Si la France n'a jamais figuré parmi les premiers fournisseurs de denrées agricoles en Russie - l'Allemagne, les Pays-Bas ou la Pologne la devançant -, le reflux de ces produits sur le marché européen s'est traduit par une chute des cours", rappelle Philippe Chalmin, professeur d'économie à l’Université Paris-Dauphine.
(www.lefigaro.fr, 01/06)

L'association « Energie Jeunes » propose un programme pédagogique pour lutter contre le décrochage scolaire au collège. L’objectif est de leur faire retrouver confiance en eux et en leurs capacités. Élise Huillery, professeur d'économie à l'Université Paris-Dauphine, mène une étude d’impact sur ce dispositif. Elle note une amélioration de l’attitude et de la réceptivité des élèves en classe, tout comme une amélioration des notes dans les matières générales.
(France Inter, 05/06)

Thomas David, attaché d'enseignement et de recherche à l’Université Paris-Dauphine analyse dans une étude l’impact sur le choix entre lignes de crédit et détention de cash pour les entreprises. Il montre que le choix entre cash et accès à des lignes de crédit semble avant tout répondre à un besoin de précaution et d'anticipation dans la gestion de la trésorerie des entreprises. Cette flexibilité traduit la capacité des firmes à s'adapter aux transformations de leur cadre d'activité. Une telle démarche nécessite notamment de prévoir au mieux l’évolution des relations entre une entreprise et ses clients, notamment afin de négocier en amont des conditions favorables d'accès à la liquidité bancaire.
(Option Finance, 06/06)

Dominique Méda, professeure de sociologie à l’Université Paris-Dauphine, Emmanuel Dockès, et Marie-Laure Morin, trois spécialistes des relations sociales, dans une tribune au Monde, jugent que le projet de réforme du travail du gouvernement présenté aux partenaires sociaux constitue une régression et craignent l’absence de concertation sur des sujets graves. "La France a besoin de changement. Elle a besoin de se mettre en marche. Mais elle doit se mettre en marche avant, pas en marche arrière", écrivent-ils.
(www.lemonde.fr, 07/06)

La lecture du livre blanc Valeurs de la presse, ses audiences, sa data de François Manet, professeur de gestion des médias à l’Université Paris-Dauphine, publié par Weborama et Ipsos, donne la mesure des atouts, mais aussi des difficultés auxquelles est confrontée la presse dans un monde digital. "L'enjeu vital est celui de la data, souligne François Mariet : Il faut procéder à une révolution technologique et d'état d'esprit, car c'est un enjeu stratégique" estime-t-il.
(Stratégies, 08/06)

Manager & Réussir consacre un dossier au management d’avenir qui, à en croire certaines études, devrait intégrer plus d'implication affective et émotionnelle. Comme l'explique Luc Boyer, directeur de recherche à l’Université Paris-Dauphine, "le trait d'union entre Management et Avenir, c'est bien la capacité à intégrer les relations de l'homme au temps. Or, ces relations Management/Avenir ont souvent été ambiguës, confuses, sans grandes doctrines ou thèses. Ce qui n'est évidemment pas le cas pour les Philosophes, les Religieux ou naturellement les Scientifiques".
(Manager & Réussir, 06-08/2017)

Etudiants et Alumni de Paris-Dauphine

Le Parisien Eco de cette semaine, en kiosques aujourd'hui, a été réalisé par les 48 étudiants du Master 1 de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Sous la responsabilité de Jean-Louis Picot, rédacteur en chef du Parisien Économie, et de l'équipe pédagogique de l'IPJ, ils ont choisi les sujets, déterminé les angles, effectué les reportages et la mise en page de ce numéro.
(Le Parisien, 05/06 ; Aujourd’hui en France Economie, 06/06)