L’École Nationale de Mode et Matière / Paris Fashion School by PSL ouvre son concours au cycle Maste...

3 avril 2017
Née de l’étroite collaboration entre trois établissements...

Contact presse

Cécile Trunet-Favre
Directrice de la Communication et de la Marque
+ (33)1 44 05 47 54
cecile.trunet-favre@dauphine.fr

La Fondation Paris-Dauphine récompense les travaux de cinq docteurs de l’Université Paris-Dauphine en leur remettant ses Prix Jeune Chercheur

29 mars 17
A l’occasion de la cérémonie annuelle de remise des doctorats, la Fondation Paris-Dauphine poursuit son soutien à l’excellence académique et scientifique de l’université.

Paris, le 28 mars 2017 - Dans le cadre de son soutien au rayonnement de la recherche de l’Université Paris-Dauphine, sa Fondation finance les Prix Jeune Chercheur de la Fondation Paris-Dauphine, grâce à la générosité de l’entreprise Accuracy. Les Prix seront remis lors de la Cérémonie officielle de remise des diplômes de doctorats qui se tiendra le mardi 28 mars 2017.

Les Prix Jeune Chercheur, mode d’emploi

Les Prix Jeune Chercheur 2017 de la Fondation Paris-Dauphine s’adressent aux docteurs dauphinois ayant soutenu leur thèse entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016 qui ont été proposés, par leur jury de soutenance, au prix de thèse. La sélection, par le Comité Scientifique de la Fondation, repose sur les critères croisés suivants : l’excellence de la thèse, le positionnement du sujet par rapport aux sciences de la décision et des organisations, le niveau d’interdisciplinarité de la recherche menée, le caractère international du parcours ainsi que l’implication dans la vie scientifique de la discipline et du centre de recherche. Le montant de chaque prix est de 2 000 euros pour récompenser jusqu’à cinq jeunes docteurs par an.

Le Comité Scientifique est composé de :

  • Sophie Bernard, Maître de conférences, Université Paris-Dauphine ;
  • Bruno Bouchard, vice-président chargé de la recherche, Université Paris-Dauphine ;
  • Eve Caroli, Professeur des Universités, Université Paris-Dauphine ;
  • Jean-Luc Clément, Professeur des Universités, Conseiller pour la Recherche, Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ;
  • Michel Crouhy, Directeur de la Recherche et du Développement, Natixis ;
  • Gaëlle Le Fol, Professeur des Universités, Présidente du Comité scientifique ;
  • Muriel Morin, Directeur Corporate Ressources Humaines, Engie ;
  • Alexis Tsoukias, Professeur des Universités, Université Paris-Dauphine.

Les cinq lauréats du Prix Jeune Chercheur 2017

Xiaorui WANG, sciences de gestion

  • Directeur de thèse : Jacques RICHARD (Laboratoire « Dauphine Recherches en Management - DRM »)
  • Titre de la thèse : Entre l’environnementalisme, le libéralisme et le socialisme : une recherche sur les pratiques et les idéologies dans la comptabilité environnementale agricole de la Chine

La « comptabilité pour la durabilité » a émergé comme une discipline relativement nouvelle. Par rapport aux différents modèles développés dans le cadre de l’idéologie néolibérale, certains modèles alternatifs avec des stratégies « plus fortes » de conservation des capitaux, notamment la « Triple Ligne d’Amortissement », semblent proposer un potentiel intéressant pour permettre quelques changements fondamentaux. Xiaorui WANG analyse dans sa thèse les conditions nécessaires et les résistances possibles rencontrées par la mise en place de ce modèle. Le secteur agricole de la République populaire de Chine est choisi comme le terrain de recherche en vue d’en étudier le contexte institutionnel et historique.

Pierre-Hernan ROJAS, sciences économiques

  • Directeur de thèse : Jérôme de BOYER des ROCHES (Laboratoire d’Economie de Dauphine - LEDa)
  • Titre de la thèse : Théorie et pratique de l'étalon-or international chez R.G. Hawtrey, H.D. White et R. Triffin : une filiation non ricardienne

Pierre-Hernan ROJAS étudie dans sa thèse la pensée monétaire et les travaux de Ralph G. Hawtrey, Harry D. White et Robert Triffin, entre 1919 et 1960. Au cours des débats sur cette période, considérée comme fondatrice pour le système monétaire international, ces trois économistes ont été des personnalités clés qui ont influencé le cours de l’histoire monétaire. Ils ont critiqué la théorie de l’étalon-or issue de la tradition ricardienne, en soulignant le caractère non-automatique et asymétrique du mécanisme d’ajustement de la balance des paiements. En s’articulant autour du rejet de cette tradition, les analyses de ces trois auteurs ont caractérisé les faiblesses liées au fonctionnement du système monétaire international. Bénéficiant de leurs positions au Trésor américain et britannique, au FMI ou encore à la Fed, ces économistes ont exercé une influence sur les réformes en œuvrant pour une consolidation de la coopération monétaire internationale dans un régime de changes fixes.

Nathanaël BARROT, Informatique

  • Directeurs de thèse : Jérôme LANG et Bernard RIES (Laboratoire d’Analyse et de Modélisation de Systèmes d’Aide à la Décision - LAMSADE)
  • Titre de la thèse : Sur les aspects computationnels du vote par approbation

La thèse de Nathanaël BARROT porte sur l'étude des aspects algorithmiques du vote par approbation dans des contextes de décisions variés. S’appuyant sur la théorie classique du choix social, cette étude analyse dans un premier temps les règles de vote pour les élections de comités et les référendums multiples à l'aide du vote par approbation. Dans un deuxième temps, ces travaux de recherche s’intéressent au contexte dans lequel se déroule le vote par approbation. Enfin, Nathanaël BARROT essaie de comprendre les questions de vainqueurs possibles et nécessaires en analysant la problématique du vote avec préférences incomplètes.

Luca NENNA, Mathématiques

  • Directeurs de thèse : Guillaume CARLIER et Jean-David BENAMOU (Centre de Recherche en Mathématiques de la Décision - CEREMADE)
  • Titre de la thèse : Méthodes numériques pour le transport optimal multi-marges

Le transport optimal est une des problématiques mathématiques les plus étudiées dans l’histoire.
Depuis le XVIIIème siècle, de nombreux mathématiciens ont cherché à modéliser la question du transport optimal de matières et de l’allocation des ressources. Le transport optimal a des applications notamment dans la logistique et la compréhension de la dynamique des fluides. Comment, par exemple, l’ensemble des boulangeries parisiennes peut-il livrer de manière optimale ses pains aux chocolats à l’ensemble des cafés de la ville ? A partir de cet exemple concret, les travaux de thèse de Luca NENNA contribuent à l’élaboration des bases théoriques d’une résolution automatique des équations mathématiques permettant de traiter de la question du transport optimal dans des domaines aussi variés que la dynamique des fluides (en s’appuyant sur les travaux de Yann Brenier et Cédric Villani) ou de la physique quantique.

Guillaume-André JEAN, Droit, en cotutelle avec l'Universidad autonóma de Madrid (Espagne)

  • Directrices de thèse : Sophie LEMAIRE (Centre de Recherche de Droit Dauphine – CR2D) et Elisa TORRALBA MENDIOLA (Universidad autonóma de Madrid)
  • Titre de la thèse : Le droit des investissements internationaux face à l'Union européenne

Le droit des investissements internationaux et l'Union européenne constituent deux systèmes juridiques qui sont en interaction depuis la mise en œuvre du Traité de Lisbonne. Guillaume-André JEAN démontre ainsi qu’un transfert de compétence à l’Union européenne en matière d'investissement direct étranger a été initié, lui permettant de conclure de nouveaux accords d'investissement. Il en résulte, selon ses conclusions, une européanisation du droit des investissements internationaux, lié au rôle croissant de l’Union européenne dans la création des normes juridiques internationales dans ce domaine, et plus particulièrement à son rôle dans le cadre de la procédure de règlement des différends.

L’Université Paris-Dauphine, une école doctorale de référence dans les sciences de la décision et des organisations

Créée en 2010, l’École Doctorale de Dauphine organise le parcours et la formation des futurs docteurs. La formation doctorale est une formation par la recherche, à la recherche et à l’innovation. Elle constitue une expérience professionnelle de recherche, sanctionnée, après soutenance de thèse, par l’obtention du grade de docteur. Depuis la rentrée universitaire 2015, l’École Doctorale de Dauphine a rejoint le Collège doctoral de l’Université de Recherche Paris-Sciences et Lettres (PSL). La diplomation relève de PSL et l’université Paris-Dauphine prépare aux diplômes de doctorat suivants :

  • Sciences de Gestion
  • Sciences Économiques
  • Informatique
  • Sciences
  • Droit
  • Sociologie
  • Science Politique

Pluridisciplinaire, l’École Doctorale de Dauphine est organisée autour de 5 programmes doctoraux : Informatique, Mathématiques, Économie, Gestion et Sciences Sociales (Droit, Science Politique, Sociologie). Elle compte près de 400 doctorants accueillis dans l’un des 6 centres de recherche de l’Université :

  • Gestion : Dauphine Recherches en Management / UMR CNRS 7088
  • Sciences Économiques : Laboratoire d’Économie de Dauphine / EA 4404 et UMR IRD 225
  • Science Politique - Sociologie : Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales / UMR CNRS INRA 7170
  • Mathématiques : Centre de Recherche en Mathématiques de la cision / UMR CNRS 7534
  • Informatique : Laboratoire d’Analyse et Modélisation de Systèmes pour l’Aide à la cision / UMR CNRS 7243
  • Droit : Centre de Recherche de Droit Dauphine / EA 367

Après son évaluation par l’AERES en 2013, l’École Doctorale de Dauphine s’est vu attribuer la notation suivante :

  • Fonctionnement et adossement scientifique : A +
  • Encadrement et formation : A
  • Suivi et insertion : A

L’Ecole Doctorale de Dauphine, c’est :

  • 73 thèses soutenues en 2016
  • 356 doctorants inscrits en 2016-2017 dont 33 % en gestion, 10% en droit, 9% en sociologie et science politique, 25 % en informatique et mathématiques, et 23 % en économie.

Contact presse : Nancy Echinger (KBZ Corporate pour l’Université Paris-Dauphine) – 06 09 76 88 82

A propos de l’Université Paris-Dauphine

L'Université Paris-Dauphine est l'institution d'enseignement supérieur de référence en France et en Europe dans les sciences des organisations et de la décision. Depuis sa création, en 1968, Paris-Dauphine a acquis une notoriété reconnue auprès des entreprises et plus particulièrement de 7 groupes internationaux partenaires (Atalian, BNP Paribas, Caisse des Dépôts, Carrefour, Crédit Agricole, Mazars, Société Générale) pour : 

  • la qualité et la sélectivité de ses formations en Licence, Master et Doctorat,
  • l'excellence des travaux de recherche menés dans ses six laboratoires (CR2D - Droit, DRM - Gestion, Lamsade - Informatique, Ceremade - Mathématiques appliquées, LEDa - Economie, IRISSO - Sciences sociales)
  • son puissant réseau de 80 000 alumni présents sur les cinq continents, dont certains ont créé ou dirigent des entreprises de renom (The Kooples, NeverEatAlone, Unilever EMEA...).

Les diplômés de Paris-Dauphine bénéficient ainsi de solides atouts pour trouver facilement un emploi hautement qualifié dans des secteurs au cœur des enjeux stratégiques des entreprises (Mondialisation, développement durable, Finance, Management des ressources humaines, Marketing).

Le modèle original de développement de Paris-Dauphine est aujourd'hui reconnu aux niveaux national (en étant membre de la Conférence des Grandes Ecoles) et international (seule université française accréditée Equis - parmi les 50 meilleures universités mondiales en mathématiques). Pour asseoir sa notoriété internationale, Paris-Dauphine s'est engagée dans l'implantation de campus à l'étranger (Casablanca, Londres, Madrid, Mannheim, Shanghai,Tunis), en fondant The Alliance (Copenhauen Business School - Danemark, Fundaçao Getulio Vargas - Brésil, Singapore Management University - Singapour, St. Gallen University - Suisse, Esade Barcelone - Espagne, Wien Wirtschaft Universität - Autriche), et en rejoignant 27 établissements parisiens prestigieux (dont l'Ecole Normale Supérieure, Mines ParisTech, les écoles d'arts, l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) au sein de Paris Sciences & Lettres Research University (19 000 étudiants, 4 600 enseignants-chercheurs, 178 laboratoires de recherche).
Pour en savoir plus : www.dauphine.fr

À propos de la Fondation Partenariale Paris-Dauphine

Créée en 2008, la Fondation Paris-Dauphine a pour mission d'accompagner le développement et le rayonnement de l'Université en s'appuyant sur deux axes fondateurs : l'Excellence et la Solidarité. Depuis sa création, grâce à la générosité de donateurs et entreprises partenaires, la Fondation a collecté plus de 25 millions d'euros, ce qui a notamment permis à :

 

  • 10 chaires de recherche de produire des travaux d'excellence mondiale ;
  • 340 lycéens issus du programme "Egalité des Chances" d'intégrer Dauphine en première année de licence ;
  • 600 étudiants de passer une année universitaire à l'étranger grâce à une bourse de mobilité internationale ;
  • Plus de 30 startups d'être hébergées et accompagnées au sein de l’incubateur de Dauphine ;
  • Une centaine d'étudiants d'être formés chaque année à la médiation culturelle par les conservateurs des plus grandes institutions telles que le Grand Palais ;
  • L’acquisition de 55 logements permettant de proposer aux étudiants une solution économique et confortable.

En 2016, la Fondation a obtenu le label « Don en confiance ». Cette labellisation garantit qu’elle satisfait aux quatre grands principes du Comité de la Charte du Don en confiance : transparence, respect du donateur, rigueur de la gestion, gestion désintéressée.
Pour en savoir plus : www.fondation-dauphine.fr