Pose de la première pierre de l’innovant triptyque en brique de Saint-Ouen-sur-Seine

6 juillet 2018
Une résidence étudiante (Université Paris-Dauphine), un...

Contact presse

KBZ Corporate pour l’Université Paris-Dauphine

Nancy Eichinger
neichinger@kbzcorporate.com
06 09 76 88 82

Karine Zimeray
kzimeray@kbzcorporate.com
06 09 15 65 14

du 28 décembre 2017 au 04 janvier 2018

4 janvier 18

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

Pierre-Olivier Monteil, auteur d’Ethique et philosophie du management, enseigne l’éthique à HEC et à l’Université Paris-Dauphine. Selon lui, les étudiants sont en demande de réflexion sur le sens de leur futur travail et la façon de le conduire. "A Paris-Dauphine, j’enseigne à des professionnels en formation continue. A leur demande, on examine des cas de figure courants, comme le conflit. Là, on démêle ce qui relève du désaccord, de la mésentente ou encore du conflit de personnes…", explique-t-il. "L’idée est de semer des graines de réflexion qui permettront à tous de développer leurs propres ressources", ajoute-t-il.
(www.lemonde.fr, 31/12 ; www.planet.fr, 31/12)

Philippe Pierre, professeur à l’Université Paris-Dauphine, est invité dans une émission sur les liens entre religions et économie. Les intervenants analysent les rapports qu'entretient le phénomène religieux avec les enjeux économiques.
(France Culture, 04/01)

Avoir le niveau des prix de vente accordés par les autorités américaines pour certains traitements innovants (jusqu'à 450 000 $ la dose pour un anticancéreux), impossible de ne pas s'interroger sur la capacité des systèmes de santé à assumer ce coût astronomique. "Je ne vois pas pourquoi l'innovation doit être à un prix extrêmement élevé", s'indigne François Lhoste, professeur à l'université Pans-Descartes en pharmaco-économie. "On s'insurge contre le prix des médicaments, mais on oublie l'effet de d'innovation qu'ils apportent", répond Claude Le Pen, professeur en économie de la santé à l'Université Paris-Dauphine.
(Protection Sociale Informations, 04/01)

Etudiants et Alumni de Paris-Dauphine

Antoine Grenier, titulaire d'un Master Degree en management de l'Université Paris-Dauphine et ancien directeur financier adjoint d'Altran France, précédemment associé d'Argon Consulting, est nommé directeur administratif et financier du groupe Foncia.
(La Correspondance économique, 05/01)

Le rapport de l'Observatoire national de la politique de la ville publié en 2016 a révélé que le taux de chômage des diplômés des quartiers, ayant un bac + 2 et plus, est presque trois fois supérieur à la moyenne nationale. "Le plus dur, c'est de parvenir à avoir un entretien", explique Sofiane Hadji, en master Action publique à l'Université Paris-Dauphine et habitant à Bobigny, en Seine-Saint-Denis. "Tout marche par réseau, et on n'en a pas". Lorsqu'il a fallu trouver son premier stage, ses diplômes n'ont servi à rien. Il a fallu qu’il s’impose au culot et a, depuis, réussi à tisser sa petite toile.
(Le Monde, 05/01)