Contact presse

Cécile Trunet-Favre
Directrice de la Communication et de la Marque
+ (33)1 44 05 47 54
cecile.trunet-favre@dauphine.fr

du 1er au 07 septembre 2017

12 septembre 17

Université Paris-Dauphine

Certains établissements supérieurs français font le pari du Maghreb et y installent des campus, comme l’Essec, l’Université Paris-Dauphine ou l’INSA. "L’Afrique est le grand continent d'avenir, là où se joue une bonne partie de la croissance des prochaines décennies", déclarait, lors de la cérémonie d'inauguration de l’Essec en avril, Jean-Michel Blanquer, alors patron de l’école. Toutes ont suivi la voie tracée par l'Université Paris-Dauphine, pionnière, qui a installé sa première sœur cadette d'Afrique du Nord à Tunis dès 2009, puis une autre filiale à Casablanca, au Maroc, en 2016.
(Le Monde Eco & Entreprises, 06/09)

Se tourner vers les métiers de la finance constitue un bon choix de carrière pour les étudiants. Ces derniers doivent néanmoins privilégier les segments les plus porteurs. En termes de formation, certaines Universités proposent notamment un master comptabilité contrôle audit (CCA) qui offre de nombreuses équivalences avec le DSCG. C’est notamment le cas de l’Université Paris-Dauphine et de l’IAE de Poitiers.
(Option Finance, 04/09) 

Selon Laurent Batsch, l'université n'a pas à accueillir des "passagers clandestins". L'ancien président de l’Université Paris-Dauphine affirme qu'il faut clarifier les parcours en licence entre ceux qui se destinent à des études longues et ceux qui veulent réussir leur insertion professionnelle en trois ans. Il y a urgence pour faire chuter le taux d'échec des étudiants.
(www.challenges.fr, 05/09)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

L'État envisage de céder une partie des capitaux qu'il détient dans différentes entreprises. Patrice Geoffron, professeur d'économie à l'Université Paris-Dauphine, estime qu’il n'y a pas de volonté idéologique de privatisation, mais une volonté budgétaire. Il étudie ensuite la marge de manœuvre de l'État sur les participations qu'il peut vendre.
(franceinfo, 04/09)

Dominique Méda, professeure de sociologie à l'Université Paris-Dauphine, analyse la réforme du code du travail. Elle décrypte notamment la philosophie générale de la future loi travail. Selon elle, cette loi oublie fondamentalement la dissymétrie du rapport salarial. Elle craint aussi une hémorragie de l'emploi en France.
(France Inter, 01/09)

En cédant pour 1,53 milliard d'euros du capital du groupe Engie, l'Etat a engagé le vaste mouvement de cessions de participations publiques prévu pour financer l'innovation. Une démarche qui suscite des convoitises mais aussi des interrogations dans les milieux économiques. "L'action d'Engie a valu beaucoup plus, ce n'était pas forcément le bon moment de vendre", estime Christian Saint-Etienne, professeur à l’Université Paris-Dauphine. "On assiste à une vente dans l'urgence des bijoux de famille", regrette-t-il.
(AFP, 06/09)

La Tribune propose un dossier sur les nouvelles formes de solidarité chez les travailleurs indépendants, proposé notamment par Anthony Hussenot, de l’Université Paris-Dauphine. Les nouveaux travailleurs indépendants ne bénéficient pas des protections propres au salariat et peuvent, de surcroît, souffrir d'isolement. Face à cette double insécurité, de nouvelles formes de solidarité émergent. On constate par exemple que des personnes se structurent en collectif d'indépendants, pratiquent le don contre don ou encore le coaching participatif. 
(La Tribune, 06/09)

Etudiants et Alumni de Paris-Dauphine

Florence Hardouin, ancienne escrimeuse, a restructuré la Fédération Française de Football. Titulaire d’une maîtrise en économie et gestion à l’Université Paris-Dauphine, elle trace sa voie dans le marketing et le développement commercial avant d’intégrer la structure "plongée dans le formol" .
(Le Journal du Dimanche, 03/09)

L’annonce du décès accidentel de Marlène Seguin, journaliste de 27 ans chez LCI, a suscité beaucoup d’émotion chez ses confrères. Diplômée de l'Institut pratique du journalisme (IPJ), elle avait remporté le prix Patrick Bourrat en 2014, récompensant les plus talentueux futurs journalistes de télévision. Elle était aussi passionnée d'équitation.
(France Dimanche, 01-07/09)

Laurent Garret, 56 ans, devient le nouveau président du directoire de la Banque Neuflize OBC. Diplômé de l'Université Paris-Dauphine, il intègre Deutsche Bank, puis ABN AMRO et RBS. Il a rejoint Neuflize OBC en 2015 en tant que directeur du département clientèle institutionnelle en France. Depuis 2016, il était directeur de la clientèle de Banque Neuflize OBC.
(Les Echos, 04/09)

Grégory Fradelizi, 40 ans, devient directeur associé chez Edmond de Rothschild Corporate Finance. Diplômé d’un master en finance de l'Université Paris-Dauphine, il cumule seize années d'expérience dans les métiers du financement et du private equity. Il intègre Edmond de Rothschild Corporate Finance en 2016 comme responsable de l'activité conseil en financement.
(L’Agefi Hebdo, 07-13/09)