Contact presse

Cécile Trunet-Favre
Directrice de la Communication et de la Marque
+ (33)1 44 05 47 54
cecile.trunet-favre@dauphine.fr

du 11 au 17 août 2017

17 août 17

A la Une

Avec 16 établissements dans le "top 20", les Etats-Unis continuent à dominer largement le classement de Shanghaï. Trois établissements français figurent dans les cent premières places de ce palmarès mondial des universités, notamment l’Université Pierre-et-Marie Curie classée 40ème. Comme l’explique Isabelle Huault, présidente de l’université Paris-Dauphine, qui figure dans le top 400 du palmarès, "le classement joue un rôle performatif, en attirant des enseignants-chercheurs et des étudiants de haut niveau, si bien qu’un cercle vertueux s’opère".
(Le Monde, 06-07/08)

Enseignants et experts de Paris-Dauphine

Après avoir été sévèrement affecté par la chute des cours des matières premières, le groupe minier Glencore a annoncé avoir multiplié par quatre son bénéfice brut depuis le début de l’année. La direction a fait savoir qu’elle entendait profiter de la croissance dans le domaine des véhicules électriques qui pourrait stimuler la demande de certaines matières premières. Selon Philippe Chalmin, cette déclaration relève toutefois "du domaine du discours" : "certes Glencore peut profiter de la demande mondiale pour le cobalt" mais le groupe devrait continuer à perdre de l’argent sur le nickel, estime ce spécialiste des matières premières à l’université Paris-Dauphine.
(La Première (Suisse), 10/08)

Dans le cadre d’un débat consacré à la politique industrielle de l’Etat français, Anna Certi, professeure d’économie à l’université Paris-Dauphine, rappelle que "la palette des activités dans laquelle l’Etat est impliqué est très vaste". "Dans une économie où tout va très vite, être à la frontière des changements technologiques est très difficile. Avec 1817 participations, il est clair que l’agence des participations de l’Etat a du mal à avoir une vraie politique industrielle", explique-t-elle. Selon Anna Certi, "l’Etat a encore un rôle à jouer" mais ce dernier doit être celui de "facilitateur" non de "grand PDG".
(Arte, 15/08)

Enerpresse publie une étude de Michel Cruciani, chargé de mission au centre de Géopolitique de l’énergie et des matières premières de l’université Paris-Dauphine, intitulée Le paysage des énergies renouvelables en Europe en 2030. Dans ce texte, le chercheur s’intéresse aux propositions formulées en novembre 2016 par la Commission européenne au sein du "Paquet d’hiver", un ensemble de mesures "visant à restructurer profondément le secteur de l’énergie".
(Enerpresse, 16/08 ; Enerpresse, 17/08 ; Enerpresse, 18/08)

Etudiants et Alumni de Paris-Dauphine

Alexandre Morin est nommé directeur général délégué de Futuren. Cet ancien étudiant de l’université Paris-Dauphine occupait précédemment le poste de directeur financier au sein d’EDF Energies Nouvelles France.
(Les Echos, 15/08)